Lecture Avril 2018 : On ne meurt qu’une fois et c’est pour si longtemps

Bonjour, Bonjour

J’espère que vous allez bien avec ce magnifique soleil ?

Aujourd’hui je vous parle de ma lecture du mois d’Avril qui plaira je pense à tous les amateurs d’histoire. Il s’agit du livre de Patrick Pelloux  » On ne meurt qu’une fois et c’est pour si longtemps  »

Le docteur Pelloux raconte la mort étrange et parfois horrible des plus grands personnages illustres de l’histoire.

Résumé

« Délaissant momentanément les urgences de nos maux contemporains qui forment son quotidien, le Dr Pelloux se penche ici sur de curieux patients : quasi morts, et tous illustres. Et si leur agonie en disait plus sur l’époque que l’époque elle-même ? Partant de cette intuition, Patrick Pelloux s’est lancé dans une recherche inédite, à la fois médicale et historique : retracer, au plus près de la vérité clinique et du contexte politico-socioculturel, les derniers moments de ces personnalités qui ont fait l’Histoire. Le résultat en est trente chroniques – de Jésus à Churchill dans l’ordre chronologique –, écrites d’une plume aussi précise qu’un bistouri (pour la vérité des faits), mais également pleine de verve, d’empathie et, souvent, d’humour, voire d’une pointe d’ironie. On y croise des rois, bien sûr (Charles IX, Henri III, Henri IV, Louis XIV…), des révolutionnaires (Danton, Robespierre), des résistants (Jean Moulin), des savants (Marie Curie), mais aussi des soldats (à Waterloo ou le 6 juin 1944), des écrivains (La Fontaine, Voltaire, Balzac, Zola…), des saltimbanques (Molière, Fréhel, Laurel et Hardy), et même un canard (Satunin) et un faux philosophe (devinez son nom) ! À l’image de son titre emprunté à Molière, un livre très sérieux mais qui ne se prend pas au sérieux, dans lequel on se promène au gré des époques, des thèmes, des personnages, avec le plaisir rare d’apprendre en s’amusant. »

 

J’ai absolument adoré ce livre. Cette chronique sur la mort des plus célèbres personnes nous offrent le contexte historique et médical de l’époque sous formes de chapitres assez court. Patrick Pelloux, à travers ce livre utilise l’humour pour décrire les conditions de mort et ainsi rendre ce livre dès plus intéressant. Il nous apporte une lecture intéressante et enrichissante qui va pousser même les personnes qui ne sont pas fan d’histoire à le lire. On retient quelques unes de ces histoires comme celles  de Voltaire, Zola, Molière. La morale de cette histoire nous apprend que la mort ne nous échappe pas même pour les  plus grands.

Voici un  extrait des chapitres comme petit avant gout .

« Lully »

« Car Lully et le roi ont une maladie commune : le diabète. Cette maladie favorise les infections de toutes sortes. Des apothicaires et des médecins ont découvert que les urines du roi avaient un goût sucré : la pratique du temps était à la dégustation des urines si bien ridiculisée par Molière. Mais le sujet de préoccupation de la cour est à la fistule anale du roi. Tout le monde en parle et veut la voir. C’est un privilège de voir le trou du roi et son suintement purulent. Mais elle finit par guérir, plus par hasard que par traitement. Cela dit, l’était-elle vraiment ou le roi en avait-il juste marre de montrer son anus ? Nul ne sait. Quoi qu’il en soit, il faut fêter l’évènement ! Alors, Lully s’empresse de répéter son Te deum à la gloire de la guérison de l’anus du Roi- Soleil. Le 8 janvier 1687, aux Feuillants, un couvent dans Paris, il va diriger son œuvre avec tout son grand orchestre afin de remercier le Ciel. C’est la tour Eiffel avec Johnny Hallyday, en quelque sorte, ou les Rolling Stones à Broadway. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s